« Allô Barcelone, ici Paris ! »

[EDIT] Cet article est paru dans le dernier numéro d’EURAILmag sous le titre « Fast train to Barcelona« .  Au programme aussi dans le magazine 300 pages d’infos ferroviaires toute fraiches, n’hésitez pas à aller y faire un tour ! 

Pour les allergiques, vous pouvez toujours en profiter en français : 

Dans la famille « High Speed Europe », RailTeam attend Barcelone depuis …

AVE

Un AVE effectuant des essais en gare de Toulouse Matabiau

Trop longtemps ! Cette ligne à grande vitesse entre Perpignan et Barcelone  est en fait constituée de deux sous-ensembles. Un premier tronçon de 44,4km entre Perpignan et Figueras en concession privée pour 50ans comprenant la construction, l’entretien et l’exploitation; concession attribuée le 17 février 2004 au consortium TP Ferro qui regroupe les sociétés Eiffage (France) et ACS/Dragados (Espagne) et livré dans les temps le 17 février 2009.

Et un second beaucoup plus long entre Figueras et Barcelone (et au-delà vers Madrid), mis en service tardivement à cause notamment de problèmes liés aux passage en tunnel sous Gérone et Barcelone. En effet face aux protestations de l’association « El Patronato de la Sagrada Familia », les travaux ont été arrêtés en octobre 2007. Des céramiques situées à 60 mètres de hauteur sur les flèches colorées de la cathédrale de Gaudi se seraient décrochées lors du percement du tunnel.

Enfin les soucis sont aussi nombreux concernant le matériel roulant, les homologations croisées des matériel Français en Espagne et vice versa prennent beaucoup de temps.

Les Infrastructures :

Voici les cartes détaillant ce barreau inscrit dans les corridors de transport ferroviaire Européen. Il ne manquera que le morceau entre Perpignan et Montpellier pour pouvoir faire Paris>Madrid en TGV sans passage sur voie classique !

LGV Barcelone>Madrid

LGV Barcelone>Madrid

Détails Barcelona>Perpignan

Détails Barcelona>Perpignan

La grosse nouveauté pour ces infrastructures réside dans le fait qu’elles sont à voie normale, et qu’elles permettent donc pour la première fois de l’histoire de relier France et Espagne sans changement d’écartement. Pour ceux qui le connaissent, le « cambiador » qui permettait de changer l’écartement des voitures Talgo, pas mal de changement car il ne sert maintenant plus que pour les Elypsos (Talgo de nuit). La grande vitesse va vider en effet l’infrastructure classique et enclaver un peu plus les villes de Cerbère et de PortBou, lesquelles survivent grâce au TER (le côté espagnol est d’ailleurs mieux doté avec des voies refaites à neuf et de superbes trains) et un peu de fret, malgré que là encore la nouvelle liaison ne risque de cannibaliser ces transports.

Aujourd’hui l’infrastructure est complète, elle devait être livrée en décembre 2013, mais pour des raisons politiques Anna Pastor a annoncée qu’elle le serait en décembre 2012. Erreur qui a pris de cour les industriels, obligeant à plusieurs rétropédalages,annonçant avril, mai, puis maintenant octobre. Sans compter des surcouts important dont un de plus de 8,9 milliards d’euros pour la section entre Madrid et Barcelone…

Les "TER" Espagnols entre Barcelone et PortBou. Via @NilRuiz

Les « TER » Espagnols entre Barcelone et PortBou. Via @NilRuiz

Les trains :

Deux séries vont circuler sur les liaisons France/Espagne.

Les rames Alstom TGV 2N2 H (H pour « Hispanic », 2N2 ou EuroDuplex) et les rames espagnoles Alstom S100 F (F pour « Francisées »). Les premières sont équipées de l’ERTMS/ETCS en standard, mais ce dernier doit être activé et testé pour les lectures des infos sur le réseau espagnol. Cette étape contractualisées entre les opérateurs et Alstom était prévue pour fin 2013. Les annonces de la ministre espagnole on surpris chez le constructeur qui ne parvient pas à accélérer le processus, comprenant aussi l’homologation. Les rames S100 ont reçues les équipements français (KVB, TVM etc…) chez Alstom à Belfort. Malheureusement là aussi, l’homologation est longue car elle se fait rame par rame !

Une rame S100F saisie entre Toulouse et Carcassonne par @NilRuiz

Une rame S100F saisie entre Toulouse et Carcassonne par @NilRuiz

Alstom TGV EuroDuplex

Alstom TGV EuroDuplex

Pour le moment les conducteurs autorisés à circuler en Espagne (jusqu’à Figueras pour le moment) sont les agents de conduite de Perpignan.

Le plan de transport quotidien devrait être le suivant dès que l’ensemble des rames seront interopérables :

-4 A/R Paris>Barcelone en EuroDuplex H

-1 A/R Lyon>Barcelone en EuroDuplex H

-1 A/R Lyon>Barcelone en S100F

-1 A/R Genève>Barcelone en S100F

-2 A/R Marseille>Barcelone en S100F (dont une prolongée vers Madrid normalement)

-2 A/R Toulouse>Barcelone en S100F (dont une prolongée vers Madrid normalement)

Le casse tête de la Sagrera :

Pour la nouvelle gare multimodale de la Sagrera à Barcelone, les responsables politiques ont vu … très (trop?) grand. Cette gare sera reliée à l’actuelle gare de Sants via une liaison exclusivement souterraine (la même qui à posé des soucis lors du passage sous la Sagrada Familia). Voici quelques photos de ce chantier pharaonique. Le chantier fait 4500m de long, 100 à 220m de large, pour 35m de hauteur !

 

Cette gare permettra en outre de relier des quartiers anciennement coupés par une friche ferroviaire. Elle comprendra des accès au métro (2 lignes), aux trains régionaux à voie ibérique (large), à la grande vitesse espagnole et internationale bien sûr, ainsi qu’aux fameux taxis jaunes et noir Barcelonais ! Le tout est prévu pour une livraison en 2017. En attendant les trains AVE et TGV arriveront et partiront de la gare de Sants (qui souffre de saturation)

Vivement donc que ces liaisons aboutissent. En attendant les AVE sont en correspondance en gare de Figueras Villafant :

AVE en correspondance à Figueras Vilafant pour Barcelone

AVE en correspondance à Figueras Vilafant pour Barcelone

Aujourd’hui circulent uniquement jusqu’a Figueres les rames de type DASYE (Duplex ASYnchrone ERTMS) numérotées de 725 à 750. Ces rames bicourant sont aptes à la circulation en Espagne. Dès l’ouverture de la ligne jusqu’a Barcelone, elles seront épaulées par des TGV EURODuplex (TGV 2N2) pour les nouvelles routes Paris>Barcelone>Madrid. Le pool sera de 10 rames tricourant 3UH (H pour « Hispanisées » numérotées de 801 à 810). Les puissances développées sont sensiblement les mêmes tant en 1500V CC qu’en 25000V 50Hz, toutes deux sont équipées de 8 moteurs de traction.

Les rames série 800 bénéficient en plus d’un SIVE intérieur et extérieur (système d’information voyageur), d’un contrôle des boites chaudes et du comportement dynamique pour chaque essieu, ainsi que divers aménagements (comble lacune fixe, meilleur accès PMR (personnes à mobilité réduite), éclairage LED, pavillon de toit élargit, vitre ouverture secours plus nombreuses…). Il s’agit du modèle de TGV Alstom le plus polyvalent, taillé pour le marché européen.

Publicités