Des trains et des BD…

Très sincèrement je ne suis pas fan de BD. J’en lis peu, mais me suis surpris à aimer quelques albums tout de même.

Alors quand on me dit BD, bof bof, sauf…Sauf que là il s’agit d’une BD qui parle de trains. Ah, bon je vais m’y pencher > http://www.12-ladouce.com/

Eh bien après avoir dévoré ce magnifique livre, je suis ravi, et réconcilié.

Ravi car Schuiten parle de trains et de cheminots comme on en parle rarement. On ressent la passion fusionnelle de l’homme et de la machine, faire corps, les hommes du chemin de fer connaissent bien cette expression, et plus encore à l’époque de la vapeur.

Ravi aussi car l’histoire est en partie le pendant version “fiction” de ce que vous usagers, “clients”, cheminots, vivez chaque jour depuis longtemps. Le scénario est beaucoup plus tranché bien sûr que la réalité de notre chemin de fer, qui marche, tant bien que mal, mais qui marche, qui roule plutôt. Mais la peur de tomber en désuétude, et la défense par la passion sont des sujets évoqués ici, et ont le mérite de bien ressortir dans le bouquin.

Réconcilié enfin, car une BD comme celle-là vaut le détour. Schuiten avec ce noir et blanc sublimant l’homme et la machine, réussi un très bel ouvrage graphiquement, c’est un plaisir pour les mirettes, je vous le garantis. Pour ce qui est de l’expérience 3D proposé en sus de la lecture, il n’y a pas de quoi s’en relever la nuit. Tout au plus un prolongement sympa, on y passera pas non plus deux heures. Ce n’est vraiment pas là la valeur ajoutée de cet ouvrage, qui tire son épingle du jeu avec les ingrédients classiques de la BD (c’est un maitre en la matière qui est “aux commandes” si je puis dire).

Donc en résumé, vous aimez le ferroviaire, foncez ! Vous aimez le ferroviaire et la BD, vous n’êtes pas concernés car cet album est certainement déjà entre vos mains !!

Publicités