Le tram-train de la Réunion…

TranTiss

Certaines décisions politiques sont incompréhensibles. Je peux comprendre que droite ou gauche ne se positionnent pas pareil. Mais l’écologie, l’avenir de la planète, ça ne devrait pas entrer en ligne de compte dans le combat politique, ça devrait être automatique. Il ne devrait pas exister de partis spécialisés, ça devrait être inné pour chaque couleur politique.

Mais comme la bêtise l’emporte toujours sur la raison (je ne parle que de nos politique là !), nous avons une belle collec’ de décisions aberrantes.

Plan TramTrain

J’en choisis une qui me tient à cœur pour des raisons personnelles : le Tram-Train de la Réunion. Un beau projet, qui n’était non pas un point final au tout-voiture -c’est vrai-, mais ouvrait en grand la page de l’écomobilité sur une île ou vivent presque 1 million de gens, et une faune et une flore incroyable. Une chose est sûre, comme partout sur notre planète, cet environnement il n’aime pas la pollution, en particulier celle des voitures. Alors oui, il n’y a pas que ça, oui il y a des pays qui font n’importe quoi à côté, mais il faut bien commencer un jour par quelque chose.

alliance-tram_train_20_JIR_253509

Lancé par la majorité PS au conseil général, le projet dont la société TRAM’TISS a remporté l’appel d’offres, a été annulé par F.Fillon et l’UMP Didier Robert, président du conseil régional de la Réunion. La bataille juridique a trainé, car le contrat de partenariat liant la société TRAM’TISS société à la Région pour 45 ans a été conclu le 2 décembre 2009 et il est exécutoire, mais pas de nouvelles de ce côté-là. Autrement dit l’imbroglio n’en est qu’a ses débuts, et un espoir de relance du projet, avec une hypothétique alternance aux prochaines élections n’est pas à exclure.

Le plus dramatique, c’est que les crédits qui étaient accordés au tram train, sont redéployés pour le renforcement de la route du littoral, et la mise en place de bus. Comme ça avec une solution de transport en commun bancale, on est certain que la voiture ne va pas reculer… Ah Total, Ahhh pompe à pétrole quand tu nous tiens…

maquette-du-tram-train-photo-sr21

L’aspect économique, notamment au niveau social (avec la manne en termes de travail) n’a bien entendu jamais pesé dans les débats, dommage. Car la route du littoral, l’exploitation des bus, ne seront jamais à la hauteur en quantité de main d’œuvre par rapport au chantier et à la charge d’exploitation du Tram-Train.

Oui c’était cher. Mais vu la direction que nous avons choisi de prendre après-guerre en 45 ; pour sortir du dogme du tout voiture, n’importe laquelle des solutions aura un coût élevé. A mettre en perspective avec les capacités d’évolution de chaque solution, liées à l’augmentation du trafic.

TRAM-TISS_JIR_248596

Toutes les infos sur le tram sont consultables (pour combien de temps ?) ici, et ici.

Une tribune traitant du sujet : ici, et plus sur ce que Paul Verges visait en termes de modèle éco-responsable pour l’île ici.

Triste constat, et grand révélateur de ce que pense nos gouvernants du fer, pourtant tellement « éco-actuel »…

Advertisements